I'm not a pretty blogger, I'm just a blogger in my own life...

10 janvier 2015

53 billets en 2015 - La résolution que je promets de tenir

Pin It


On se retrouve pour la semaine 2 de ce challenge.

Voilà 2 jours que je réfléchis à cette publication, d'une part parce que je ne prends jamais de résolution à la nouvelle année et puis quelle résolution pourrait être assez forte au vu de l'actualité de ces derniers jours en France?
Sincèrement, j'ai vraiment réfléchi très très longtemps!
Et finalement, ma seule résolution est de rester moi.

Je remercie la vie de m'avoir fait naître dans une famille mutli-culturelle, mixité musulmane/chrétienne où l'on m'a appris que nous étions tous des êtres-humains sans concession, que nous étions tous différents mais que nos différences étaient faites pour nous renforcer et non nous diviser.
Je remercie que mes parents m'aient appris que si je devais ne pas apprécier quelqu'un cela devait uniquement se justifier par une incompatibilité de caractère, un comportement inadapté ou autre mais surement pas à cause de son origine, son mode de vie, sa religion, sa culture! Et d'autant plus, je pouvais ne pas l'apprécier, mais surtout ne jamais manquer de respect.
Je suis heureuse que mes parents m'aient appris que j'avais le droit de tout dire avec les mots tant que cela était justifié, raisonné et qu'il n'y avait pas d'atteinte à l'intégrité humaine, qu'ils m'aient appris que la violence ne pouvait résoudre les problèmes, encore moins tuer un homme.

Depuis longtemps maintenant je suis touchée par la détresse humaine, quelle qu'elle soit, cela m'a toujours attristée et ma manière à moi d'y faire face est d'y croire, croire qu'un jour les Hommes apprendront à vivre les uns à côté des autres. Non pas dans ce simulacre de monde mondialisé où tout le monde commence à se ressembler de plus en plus, non, mais en ayant réussi à construire des ponts les uns entre les autres (c'est une métaphore hein). Des ponts qui leur apprendraient à vivre ensemble sans pour autant oublier qui ils sont eux-mêmes!

Quand je parle de ceci, on me traite de douce rêveuse, on me reproche de ne pas avoir les pieds sur terre, en résumé, on me prend pour une éberluée. Mais tant pis, je continue à y croire!


N'oubliez pas d'aller jeter un oeil dimanche au récapitulatif des participantes sur le site de Agoaye

Bizoo!
F.


5 commentaires:

Sylvana Villain a dit…

Bel article!!
Je suis aussi une douce rêveuse, pour un monde calme, sans haine, sans arme. Je serais bien heureuse si c'était possible.

Filiz A a dit…

Merci Sylvana d'avoir pris le temps de lire ma publication... Je continue de croire qu'un jour l'être-humain y arrivera... Participes-tu à ce challenge?

Agoaye a dit…

Très bel article... Crois-y pour moi alors... Car moi j'y arrive plus.

Filiz A a dit…

Agoaye, c'est vrai que ce n'est pas facile de continuer à y croire par moment, mais je me dis que s'ils arrivent à changer mon état d'esprit, c'est que d'une certaine manière c'est eux qui auront gagné et ça je ne veux pas...et puis j'ai tellement un bel exemple chez moi et même dans mon entourage que je ne oeux faire autrement que de continuer à y croire ;)

{Dust and Swallow} a dit…

Très bel article! Il vaut mieux être un doux rêveur que quelqu'un plein de haine et de violence! ;)

Bises!